Vincent Tourraine
Blog

AcknowList

#Swift #CocoaPods #dev

Cette semaine, j’ai publié une première version d’AcknowList, une bibliothèque en Swift pour afficher les licences CocoaPods à l’intérieur d’une application. Si ça vous rappelle quelque chose, c’est parce que j’avais initialement créé ce projet en Objective-C, il y a presque deux ans.

Les temps changent, il faut s’adapter. Toutes les occasions de mettre Swift en pratique sont bonnes à prendre, et on peut bien sûr en tirer quelques leçons.

Découpage

CocoaPods est un outil intéressant pour aborder la transition vers Swift.

Plutôt que de convertir un projet dans sa totalité, on peut ainsi limiter la quantité du code concerné en formant des blocs, par ailleurs réutilisables. Il est toujours possible de transformer un projet classe par classe, mais sans direction particulière je trouve cette approche un peu laborieuse et confuse.

CocoaPods n’est clairement pas indispensable, mais il permet de définir une certaine architecture du code. Étant donné l’importance de la conceptualisation pour le développement logiciel en général, et alors qu’Apple ne l’a toujours pas sherlocké, CocoaPods peut encore une fois se rendre utile.

Re-découpage

En parlant d’architecture, cette réécriture m’aura au moins permis d’améliorer la structure du code.

Le code responsable du parsing du fichier plist existe maintenant dans une classe dédiée, alors qu’il se trouvait auparavant intégré au view controller. Une réorganisation qui paraît évidente, mais qui montre bien la nécessité de revoir régulièrement son code. Avec un peu de recul, le refactoring prend tout son sens.

XML parsing

Les données affichées par AcknowList sont en effet extraites automatiquement du fichier Pods-acknowledgements.plist généré par CocoaPods. Un .plist, c’est-à-dire un fichier XML à parser.

Pour la mise en mémoire, il suffit de laisser ce bon vieux NSDictionary faire le travail. On peut ensuite caster le résultat en [String: AnyObject], pour retrouver un Dictionary propre au langage.

À partir de là, il reste à explorer la structure de l’objet dynamiquement pour en extraire des informations ciblées. Je n’ai pas trouvé de solution élégante, et il semblerait que ce genre d’opération est toujours aussi fastidieuse qu’avec Objective-C, sinon davantage. Je n’ai pas étudié le problème en détail, mais il semblerait que Swift est bien parti pour avoir autant de bibliothèques de parsing XML/JSON que son prédécesseur.

Le retour de struct

Pour Objective-C, struct est avant-tout un héritage du C, peu utilisé. Avec Swift, le struct est de retour, à tel point qu’il devient parfois difficile de choisir entre une structure et une classe. Dans le cas d’AcknowList, j’ai simplement transformé l’unique classe du modèle en structure. Avec deux propriétés et un constructeur, le choix était vite fait.

Je n’ai pas assez de recul avec Swift pour en tirer de grandes conclusions. C’est un cas intéressant de conversion à partir d’Objective-C. Transformer une class en class est un choix valide, sûrement préférable en général, mais d’autres options sont maintenant possibles.

Tests

Le repo contient un projet Xcode qui permet d’avoir un exemple d’utilisation de la bibliothèque, et par la même occasion une target de tests pour contrôler son fonctionnement.

Le code pour iOS est parfois difficile à tester, mais AcknowList s’y prête plutôt bien. Le parser reçoit des fichiers .plist en entrée pour sortir des String correspondantes. Pour les deux view controllers, je vérifie simplement la valeur des éléments principaux après initialisation : texte pour le UITextView, nombre de cellules du data source pour le UITableView.

Ces tests sont par ailleurs exécutés automatiquement avec Travis CI. Un simple fichier de configuration de quelques lignes suffit pour mettre en place cette intégration, parfaitement coordonnée avec GitHub. Travis s’assure du bon fonctionnement de la branche principale, ainsi que des pull-requests. Si vous avez un projet open-source, n’hésitez pas à le configurer pour Travis.

Le nom, c’est important

Comme n’importe quel autre projet, un pod a besoin d’un nom. Pour la version Objective-C, c’était donc VTAcknowledgementsViewController. Les licences CocoaPods sont listées sous le terme « acknowledgements », et la classe principale est le view controller. C’est peut-être logique, mais c’est beaucoup trop long et terrible à écrire, au point qu’il m’arrive régulièrement d’inverser des lettres, voire d’en oublier.

Leçon retenue, pour la version Swift ce sera AcknowList.

Je suppose qu’on peut voir ça comme l’opposition entre la verbosité d’Objective-C et la brièveté de Swift. Indépendamment du langage, le choix du nom mérite un minimum de réflexion.

Conclusion

La transition des projets Objective-C existants vers Swift devrait nous occuper encore pour quelques années.

Je serais curieux de voir ce qui se passerait si Apple décidait de rendre l’App Store Swift-only du jour au lendemain. Mais je suis tout de même content que ce ne soit pas le cas, au moins pour l’instant.

blog comments powered by Disqus