Vincent Tourraine
Blog

Retour sur (dot)Swift

#Swift

La première conférence dédiée à Swift s’est déroulée à Paris. Une dizaine d’interventions en une demi-journée, c’est à la fois peu pour un tel évènement, et beaucoup pour un langage qui existe seulement depuis moins d’un an. Bravo à l’équipe des dotConferences pour l’organisation, et aux speakers pour être venus partager leurs expériences.

dotSwift, image dotConferences
dotSwift, image dotConferences

Depuis l’annonce de la WWDC, j’ai gardé une certaine distance avec Swift. Il faut dire qu’iOS 8 et Yosemite ont eux aussi apporté leur lot de nouveautés, sans parler de WatchKit qui nous tend déjà les bras.

Quels avantages ?

À première vue, Swift ne vient pas résoudre de grand problème posé par Objective-C. Comme l’expliquait clairement Jared Sinclair sur son blog, la plupart des frustrations associées au développement iOS ou OS X sont liées à certaines API, pas au langage lui-même.

Bien sûr, cette perspective est typique d’un développeur Objective-C expérimenté. Le changement, c’est toujours fatiguant. Je ne dis pas que ce nouveau langage est une mauvaise chose, je questionne juste son intérêt en ce qui me concerne. Les API sont les mêmes, et les gains de performances annoncés ont peu d’attrait vis-à-vis d’Objective-C.

Autre point important, les outils n’étaient visiblement pas prêts. Swift est officiellement passé en version 1.0, mais tout le monde s’accorde pour dire qu’Xcode n’est pas à la hauteur, avec des crashs récurrents et des problèmes de compilation embarrassants. Selon Ash Furrow, ces problèmes peuvent facilement doubler le temps de réalisation d’un projet. On savait déjà qu’Xcode pouvait être capricieux, on avait oublié que ça pouvait être bien pire.

Le début

Malgré tout cela, l’enthousiasme des développeurs rassemblés à dotSwift est vraiment communicatif.

C’est d’ailleurs amusant de constater la forte présence de la communauté CocoaPods, comme si Swift était lui-même un projet indépendant, hors-Apple, qui viendrait séduire des développeurs à la recherche de meilleurs outils.

C’est peut-être le bon moment pour se lancer. La transition sera longue, et Objective-C est encore loin de disparaître. Mais la machine est bien lancée.

blog comments powered by Disqus