Vincent Tourraine
Blog

Generics avec Objective-C

#Objective-C #Xcode #dev

Après les nullability annotations d’Xcode 6.3, voici les generics d’Xcode 7.

L’intention est la même : faire évoluer Objective-C pour faciliter son interopérabilité avec Swift. Avec, au passage, l’occasion d’améliorer la qualité du code Objective-C pour lui-même, en permettant à Xcode de détecter toute une nouvelle catégorie de bugs.

Pourquoi

Les generics Objective-C sont des annotations qui permettent de préciser le type d’objets appartenant à une collection.

En effet, les NSArray, NSSet et NSDictionary peuvent a priori mélanger des instances de différentes classes. Cette souplesse a incontestablement des avantages, mais elle est aussi la source de nombreux problèmes. Pire, il s’agit souvent de bugs à retardement liés à des contextes d’exécution particuliers, donc difficiles à corriger par la suite. Des soucis qu’on peut maintenant facilement éviter grâce à ces annotations.

Comment

Tout se passe au moment de la déclaration, en précisant la classe attendue entre chevrons :

// Property
      @property NSArray <NSDate *> *dates;
      
      // Argument
      - (void)doSomething:(NSSet <NSString *> *)words;
      
      // Variable
      NSDictionary <NSURL *, NSData *> *cachedData = nil;
      

Dans cet exemple, on attend donc un tableau de NSDate, un set de NSString, et enfin un dictionnaire avec des clés NSURL et des valeurs NSData.

Vous pouvez également utiliser le mot clé __kindof pour étendre cette définition à toutes les classes qui en héritent.

Détail important : comme pour le type d’une variable classique, il ne s’agit que d’une déclaration, pas d’une contrainte absolue. Les generics ne garantissent pas dynamiquement le contenu d’une collection. En revanche, le compilateur utilise cette information pour repérer les cas non-conformes, et émettre des warnings (⚠️) en conséquence.

Warnings Xcode
Warnings Xcode

Comme on peut le voir sur cet exemple, Xcode ne s’arrête pas à l’affectation de valeurs, mais contrôle également les méthodes de manipulation de la collection, comme ici le arrayByAddingObject:.

Interopérabilité Swift

Xcode permet à Swift d’importer du code Objective-C. Ces annotations permettent donc de conserver la richesse de la syntaxe des collections Swift, par opposition à un import classique qui doit se contenter d’un ensemble de AnyObject.

Pour reprendre les trois exemples donnés ci-dessus, voici ce que donnent les déclarations Swift correspondantes :

var dates: [NSDate]
      
      func doSomething (words: Set<String>) {}
      
      var cachedData: [NSURL: NSData]
      

Effort supplémentaire

Les generics ne font pas l’unanimité chez les développeurs Objective-C. Combinés aux nullability annotations, on peut effectement regretter une baisse significative de lisibilité du code concerné. Pour un langage déjà verbeux, ces nouveautés ont facilement tendance à doubler le nombre de caractères nécessaires par déclaration.

À mes yeux, ce compromis est largement justifié. Personne ne choisit de déclarer toutes ses variables en id, simplement pour gagner en lisibilité.

Quand une API manipule une collection (comme paramètre d’une méthode, par exemple), la documentation indique généralement le type attendu pour ses membres. Cette précision est cruciale, puisque que le passage d’un autre type peut facilement faire crasher l’application. Mais la documentation n’a aucun poids sur la compilation, alors que les generics permettront à Xcode de contrôler directement le code concerné.

Ces annotations sont importantes pour interagir avec un code tiers, venant d’Apple ou d’un autre développeur, mais aussi pour soi, afin de produire un code plus précis et donc de meilleure qualité.

Documentation

blog comments powered by Disqus