Vincent Tourraine
Blog

Archangel #3, par William Gibson

#critique #Sci-Fi #livre #comic book #William Gibson

Le nouveau chapitre d’Archangel vient tout juste d’être publié, après une longue attente. Il y a toujours une certaine frustration à suivre des chapitres séparés de plusieurs mois, mais on se console en se disant que les auteurs bénéficient du temps nécessaire pour préparer la suite.

Couverture Archangel #3, image IDW
Couverture Archangel #3, image IDW

SPOILER ALERT : cet article dévoile certains éléments de l’intrigue d’Archangel #3.

Tous les personnages principaux se retrouvent dans le club de Herr Säugling, alias Mr. Baby. On y cherche des informations, et on court après le fameux pilote, qui lui-même cherche Givens. Le récit continue à développer les qualités présentes dans les chapitres précédents, sans vraiment adresser ses défauts.

//

Toujours plus d’action, avec fusillades et explosion au bazooka. On retrouve les clichés du genre, mélangés avec toujours autant d’affection. Le Berlin d’apres-guerre continue de fonctionner comme le décor idéal pour ce mélange d’intrigues politiques, militaires et technologiques. Certains détails apportent une dose bienvenue de subtilité. La répartition de l’action sur plusieurs étages fait joliment écho à la structure du récit lui même, entre les plaisirs faciles de surface et les machinations souterraines plus obscures.

Extrait Archangel #3, page 8, image IDW
Extrait Archangel #3, page 8, image IDW

Mais encore une fois, l’histoire paraît trop précipitée. On ne sait toujours rien sur les motivations précises de Junior, et l’intérêt de Givens pour les visiteurs du futur. Ces mystères sont visiblement cultivés consciemment par Gibson, comme par exemple lorsqu’une potentielle révélation du pilote (“You’re following me. No shit. I need—”) est interrompue par l’arrivée des antagonistes. Mais l’impression reste la même. J’aimerais que les personnages respirent davantage, et je pense que la trame globale serait plus convaincante si elle était moins condensée.

//

Pour un premier comic book, Gibson et IDW ont sûrement raison de garder les choses courtes. Mieux vaut frustrer par le manque, qu’ennuyer par l’excès. Mais c’est un peu dommage de voir autant de bonnes idées survolées si rapidement. Il est facile d’imaginer comment cette même histoire pourrait exister sous la forme d’une série télévisée. C’était le format originellement prévu pour ce projet, et on sait maintenant que ce sera peut être sa prochaine incarnation. Gibson a en effet révélé lors de Comic-Con San Diego 2016 que les droits d’adaptation pour la télévision ont été acquis par un acheteur non précisé.

Extrait Archangel #3, page 24, image IDW
Extrait Archangel #3, page 24, image IDW

Liens

Série

blog comments powered by Disqus